3 erreurs contre-productives lorsque vous créez du contenu gratuit.

Écrit par 04/03/2019mai 19th, 2019Ficelles du métier

Aujourd’hui, on voudrait vous parler de contenu gratuit.

Contenu gratuit, contenu additionnel, lead magnet, appelez-le comme vous voulez.
Le nom n’a pas d’importance.

Par contre, ce qui en a, c’est l’objectif d’un tel contenu.

Un lead magnet (littéralement « aimant à lead ») est un contenu à FORTE VALEUR que vous allez offrir en échange de l’adresse email de la personne.

C’est LA clé pour vous construire une liste de contacts emails qualifiés à qui pouvoir proposer ensuite vos services ou vos produits de coaching ou de formation.

Et si vous gardez ça en tête, cela va vous éviter de commettre 3 erreurs récurrentes et pourtant absolument contre-productives.

Erreur n°1 :
Ne pas mettre d’optin (petite case à cocher) sur votre formulaire de téléchargement.

On va vous avouer un truc.
On passe notre vie à télécharger des contenus.

Parfois parce qu’on veut vraiment les lire.

Mais 8 fois sur 10, juste pour tester le process en place. #chacunsestocspros ??

Et vous ne pouvez pas savoir le nombre de formulaires qu’on voit passer avec juste 1 ou 2 champs, prénom et email, et basta.

Arrrrrggghhhhhh !!!
Punaise de bois flotté, y a des vrais gens au bout derrière les emails !! ???

Cette façon de faire nous hérisse au plus haut point. Car on sait tous que notre adresse email derrière va quand même être utilisée. Et en plus, ce n’est pas du tout légal !!

Et maintenant qu’ils nous en ont remis une couche avec le RGPD, y a vraiment plus d’excuse !!

Pourquoi il ne faut pas le faire comme ça donc ?

Parce que sinon rien ne sert de demander l’email de la personne, vous n’aurez pas le droit de la recontacter…

Comment éviter le souci ?

En mettant, au-dessus de votre bouton « valider », une case à cocher avec la mention qui va bien.
Du type « En téléchargeant ce guide / cet ebook / cette vidéo (ou bien « en m’inscrivant à cette mini-formation / à ce mini-cours, etc. »), j’accepte la Politique de Confidentialité et j’accepte de recevoir la newsletter de Supercoach« .

Et vous rendez actif votre bouton de téléchargement SEULEMENT SI la personne a coché la case. ?

Comme ça, vous ne vous fatiguez pas à créer du contenu de valeur pour rien !

Erreur n°2 :
Donner votre contenu directement après que le prospect intéressé ait cliqué sur valider.

Afficher une page contenant votre contenu, pdf ou vidéo, juste après l’inscription n’est pas DU TOUT la bonne méthode.

Alors oui c’est bien plus simple à mettre en place, mais ici encore, vous vous tirez une petite balle dans l’orteil.

Pourquoi il ne faut pas le faire comme ça donc ?

Parce que si vous tombez sur quelqu’un comme nous, on va mettre une fausse adresse email (oui nous sommes challengeuses professionnelles de process d’inscription ?) et on va quand même accéder à votre contenu.

Ou bien prenez le cas où la personne fourche des doigts et se trompe en tapant son email.

L’échange win-win tombe donc à l’eau avec un gros plouf puisque vous n’avez rien gagné dans l’histoire !
Vous ne pourrez jamais recontacter la personne qui elle, part avec votre contenu sous le bras. ? #aucunintérêt

Comment éviter le souci ?

Vous devez absolument envoyer votre contenu par email.

Attention, non pas en envoyant votre contenu en pièce jointe ou directement dans l’email, mais en envoyant par email le lien de la page où est hébergé votre contenu.

Comme ça, biiim !
Vous vous assurez que l’adresse email est bien valide et qu’en échange de votre contenu gratuit, vous pourrez bien utiliser cette adresse pour envoyer d’autres contenus par la suite (newsletter, nouveau service ou produit à vendre, lancement de formation ou d’atelier, etc.). ?

Erreur n°3 :
Ne pas rebondir sur le téléchargement de votre contenu gratuit.

La PIRE erreur que vous puissiez faire avec votre contenu gratuit serait de vous arrêter là.
« Je vous offre de la SUPER valeur, alors pensez à moi si un jour… » NON ! Malheureusement ça ne marche pas comme ça.

Pourquoi il ne faut pas le faire comme ça donc ?

Si quelqu’un demande à recevoir votre contenu, et vous donne son adresse email (et son consentement donc), c’est qu’il est intéressé par ce que vous lui proposez.

Et vu que vous lui aurez concocté un contenu vraiment sympa sur le sujet, il n’aura qu’une seule envie, que ça continue !
Et il ne faut surtout pas laisser retomber le soufflé !

Si vous ne poursuivez pas l’échange que vous venez d’initier avec votre contenu gratuit, votre travail n’aura servi à rien…
Car dans 8 jours (allez 15 !), la personne aura peut-être retenu certaines choses qu’elle aura lu/vu/appris grâce à vous, mais vous elle vous aura oublié ! ?

Comment éviter le souci ?

Idéalement, en lui écrivant régulièrement, toujours avec de la VALEUR!

Mais si, comme nous, vous n’avez pas tout de suite le temps de mettre en place une newsletter, il faut que vous réfléchissiez à une suite de quelques emails derrière l’inscription pour faire agir votre abonné.
Par exemple s’abonner à vos réseaux sociaux, lire un article de votre blog, demander un appel, rejoindre un groupe, etc.
Tout dépend de votre projet !

_____

Voilà, si déjà vous évitez ces 3 erreurs, vous mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir un bon ROI avec votre contenu gratuit ! ?
#yapluka

Et vous, vous avez déjà créé du contenu gratuit pour commencer à construire une liste de contacts qualifiés ?

Racontez-nous en commentaire !

2 commentaires

  • Merci pour ces excellentes astuces et pour l’ensemble de votre site en général pour ça sa fraîcheur sa créativité sa générositéDe travailler avec vous ça dépendra bien sûre de ce que vous me proposez précisément A bientôt

    • Marine dit :

      Merci Philippe ! ?
      Au plaisir d’échanger avec vous dans les prochains jours sur votre projet !
      Très belle journée

Laisser un commentaire